Hoshi victime d'un coming out forcé ? La journaliste de Paris Match répond

0
30

Indignée en lisant une interview de « Paris Match » évoquant son homosexualité, Hoshi affirme avoir été victime d’un « coming-out forcé ». Quelques jours après ses accusations publiées sur les réseaux sociaux, la journaliste à l’origine de l’article se défend.

Le 14 décembre 2018, Paris Match publiait une nouvelle interview d’Hoshi, rencontrée lors d’un concert donné à Lyon quelques jours plus tôt. L’occasion pour la chanteuse de raconter comment est née sa passion pour la musique, son audition défaillante, sa famille… L’article de nos confrères s’achève alors sur une citation de la jeune interprète évoquant son homosexualité. Une mention que l’artiste n’a pas du tout appréciée après coup.

« Je suis lesbienne, je l’affiche sans problème même si je ne suis pas du genre à aller à la Gay Pride. Ma famille l’a toujours accepté et je ne vois pas pourquoi ce serait un problème pour les autres », ont pu lire les lecteurs de Paris Match. Quelques heures après la publication de l’entretien, Hoshi s’est saisie des réseaux sociaux pour pousser un coup de gueule, reprochant au magazine de vouloir faire « du scandale et du fric » en parlant de sa vie personnelle : « Ce matin, je me suis réveillée en larmes (…). Il a fallu que dans cet article l’on parle d’une orientation sexuelle, car c’est important aujourd’hui de mettre des étiquettes. Je n’avais pas répondu ‘je suis lesbienne’ tout simplement parce que ce n’était pas le sujet. (…) Je vomis en lisant cet article. »

Il est trop facile de me prendre pour cible

Mais ce que l’artiste dénonce comme un « coming out forcé » ne l’est peut-être pas tant que ça. Très active sur Instagram, Twitter et Facebook, la jeune femme de 22 ans affiche pleinement sa relation amoureuse avec sa compagne de longue date, Gia Martinelli, qui est aussi sa manager. Le duo était d’ailleurs main dans la main sur le tapis rouge des NRJ Music Awards 2018 en novembre dernier.

La journaliste à l’origine de cette interview a finalement répondu à la chanteuse sur Twitter, ce lundi : « Il m’est apparu que tu t’assumais pleinement. Toi-même tu m’as dit ‘je n’ai jamais eu à faire de coming out auprès de ma famille parce que c’était naturel’ et j’ai trouvé chouette que tu affiches totalement ton orientation sexuelle (…). Il est trop facile, parce que tu regrettes tes propos, de me prendre pour cible », a notamment écrit Clémence Duranton. Hoshi peut effectivement regretter que l’on évoque sa vie personnelle lors d’une interview dédiée à sa musique, mais difficile de parler de « coming out forcé » lorsque son orientation sexuelle n’est en rien un secret.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here