Nathalie (Secret Story) : Strip-tease intégral ou topless, elle vend ses vidéos

0
1

Nathalie Andreani n’a pas froid aux yeux. Elle qui a toujours posté des photos sexy sur les réseaux sociaux a choisi de gagner de l’argent avec. L’ex-compagne de Vivian invite ses abonnés à payer pour la voir nue.

En 2014, Nathalie Andréani est apparue dans Secret Story avec Vivian, son compagnon de l’époque. Leur secret : « Mon compagnon a la moitié de mon âge. » Alors que la Corse est depuis séparée du jeune homme et que lui-même a retrouvé l’amour, elle a décidé de gagner de l’argent grâce à sa plastique.

Nathalie travaille dans une boutique de prêt-à-porter depuis des années, mais elle a décidé d’arrondir ses fins de mois. Pour ce faire, elle a créé un compte sur la plateforme OnlyFans qui permet aux titulaires d’un compte d' »interagir avec les fans ». La quadragénaire a choisi de le faire… topless. Mais attention, pour regarder il faut payer.

« Tu as envie de voir la suite ? Envoie un tips de 69$ évidemment cela fini en topless, tu vas fantasmer de voir notre langoureux baiser », a-t-elle par exemple écrit le 9 août 2019. Un post liké 127 fois. Le même jour, elle a également proposé : « Si tu veux voir la version non censurée striptease intégral sous la douche et les yeux de mon voisin, envoie un tips de 99$. » Là encore, cette invitation a été appréciée plus de cent fois. S’il y a autant de likes que de personnes qui s’abonnent, le business de Nathalie Andréani est très lucratif !

En mai, sur son compte Twitter, la brune a fait la promotion de la plateforme et a expliqué pourquoi elle a voulu y avoir un compte : « Luxe, calme et volupté… Ni honte ni tableau j’ai toujours assumé la féminité et adoré le culte du corps. N’en déplaise à certains ! J’ai donc créé un compte où je suis libre d’évoluer et de partager des moments de ma vie de manière sexy, sensuelle et artistique. Vous pouvez m’y rejoindre de manière anonyme et devenir spectateur de mes folies. »

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here