Tennis – Indian Wells – « Personne ne peut garantir quoi que ce soit »

0
4

Vainqueur de Karen Khachanov en quarts de finale (7-6, 7-6) mais touché au genou droit, Rafael Nadal n’est pas totalement certain de pouvoir se présenter sur le court pour sa demi-finale face à Roger Federer.

« Aviez-vous mal à ce genou droit depuis le début du tournoi ?
Non.

Ça a commencé aujourd’hui (il s’est fait bander le genou à 2-1 pour Khachanov au deuxième set) ?
Oui.

Comment vous en êtes-vous sorti quand même ?
J’ai l’habitude de jouer avec des soucis alors j’ai essayé de rester concentré jusqu’à la fin et de contrôler plus ou moins la situation. C’est une de ces victoires dont je suis vraiment fier.

Êtes-vous sûr que vous allez pouvoir disputer votre demi-finale contre Roger Federer ?
J’espère. Mais c’est difficile pour moi de répondre. Personne ne peut garantir quoi que ce soit pour le jour d’après. Bien sûr que mon intention est d’être prêt pour demain. Mais il s’est passé ce qu’il s’est passé sur le court et je ne peux apporter aucune garantie sur la façon dont je vais me sentir demain matin au réveil.

« J’aime jouer sur dur mais probablement que mon corps, lui, n’aime pas ça »

Malheureusement pour vous, vous avez très souvent connu ce genre de situations où votre corps vous lâche. Qu’est-ce qui vous passe par la tête dans ces moments-là ?
Ce n’est pas le bon jour pour répondre à cette question, pas en milieu de tournoi. Je vous donnerai mon point de vue là-dessus à la fin de mon tournoi.

Vous avez définitivement un problème avec les courts en dur, pour vos genoux, non ?
Le problème, c’est que si je dis quelque chose maintenant sur la surface, ça donnera l’impression que je dis des choses négatives quand j’ai des problèmes, non ? J’aime jouer sur dur mais probablement que mon corps, lui, n’aime pas ça. Et mon sentiment est que c’est pareil pour beaucoup d’autres joueurs.

Si vous êtes en capacité d’affronter Roger Federer pour la 39e fois, ce samedi en demi-finales, ça vous inspirera quoi ?
Ce qui est fort, c’est d’abord tout ce qu’on a partagé au cours de nos carrières. Ça rend nos matches toujours spéciaux. C’est beau d’avoir encore la chance de s’affronter au plus haut niveau à un stade aussi avancé de nos carrières. »


J.Re., à Indian Wells

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here