Woody Allen : Son ex-amante, mineure à l'époque de leur liaison, sort de l'ombre

0
20

C’est une histoire qui n’arrangera en rien l’image scandaleuse de Woody Allen. Dans un long entretien adressé au magazine « The Hollywood Reporter », Christina Engelhardt, ancien mannequin, révèle pour la première fois qu’elle a eu une liaison avec le cinéaste. C’était dans les années 1970 : elle avait 16 ans, il en avait vingt-cinq de plus…

Une femme sort de l’ombre pour révéler les dessous de son histoire secrète avec Woody Allen. Aujourd’hui divorcée et mère de deux enfants, Christina Engelhardt était cependant mineure à l’époque de sa liaison avec le cinéaste de 83 ans. Des révélations qui n’arrangeront en rien l’image scandaleuse du principal intéressé, désavoué à Hollywood après que sa fille adoptive Dylan Farrow (33 ans) a répété qu’il l’avait sexuellement agressée lorsqu’elle avait 7 ans et pointé du doigt depuis toujours pour sa relation amoureuse avec Soon-Yi Previn (de trente-cinq ans sa cadette), la fille adoptive de son ex Mia Farrow.

Dans un long entretien publié le 17 décembre 2018 sur le site du magazine The Hollywood Reporter, Christina Engelhardt parle pour la première fois de sa relation « interdite » avec le réalisateur américain qui a duré huit années. Celle-ci a débuté au mois d’octobre 1976 : ce ex-mannequin avait alors 16 ans (et s’apprêtait à célébrer ses 17 ans en décembre de cette même année), Woody Allen était quant à lui âgé de 41 ans. C’est après l’avoir aperçu dans un restaurant de New York que la première a laissé son numéro de téléphone au second. Très rapidement, Woody Allen est entré en contact avec Christina Engelhardt, l’invitant dans son penthouse. Elle affirme qu’il ne lui a jamais demandé son âge mais qu’elle lui avait confié qu’elle était lycéenne et vivait chez sa famille dans le New Jersey.

Plus de quarante ans après cette liaison, Christina Engelhardt (59 ans) assure qu’elle « pensait être spéciale » aux yeux de Woody Allen. Avec le temps, elle a « compris qu’elle n’avait qu’une petite place » dans sa vie. Au cours de leurs huit années de relation, elle dit qu’ils ont eu ont plus de 100 rapports sexuels, dont certains ont eu lieu lors de « plans à trois avec d’autres magnifiques jeunes femmes ». Et qu’au bout de quatre ans de relation, Woody Allen a tenu à lui présenter sa « petite amie », une certaine Mia Farrow. Un moment déconcertant pour celle qui pensait être l’unique compagne du réalisateur. « Je ne voulais pas du tout être au milieu de tout ça, et pourtant je n’ai pas trouvé le courage de me lever et de partir. Partir aurait signifié la fin de tout cela. En y repensant, c’est exactement ce dont j’avais besoin, mais à l’époque, l’idée de ne pas avoir Woody dans ma vie me terrifiait », a-t-elle écrit dans ses mémoires consultés par The Hollywood Reporter.

Plans à trois avec Mia Farrow

Christina Engelhardt révèle ensuite avoir entretenu une liaison suivie avec le couple. D’abord jalouse au début, elle affirme avoir « appris à apprécier » Mia Farrow et avoir passé de bons moments avec elle lors de leur ménage à trois. « Il y avait des instants où nous étions tous les trois réunis et c’était vraiment plaisant. On appréciait notre compagnie mutuelle. Elle était belle et gentille, il était charmant et séduisant, et j’étais sexy et de plus en plus à l’aise dans ce jeu. Ce n’est qu’après que cette relation eut été terminée que j’ai vraiment eu le temps de penser à quel point c’était tordu lorsque nous étions ensemble… Et à quel point je n’étais qu’un jouet. Lorsque nous étions ensemble, tout n’était qu’un jeu exploité uniquement par Woody, nous ne savions jamais vraiment où nous en étions », poursuit-elle dans ses écrits. Quant à Mia Farrow, Christina Engelhardt confie qu’elle a « toujours eu l’impression qu’elle le faisait parce qu’il le voulait ». Aussi, Christina Engelhardt assure qu’elle a eu beaucoup de peine pour elle, lorsque Mia a découvert la relation de Woody Allen avec sa fille adoptive Soon-Yi Previn (celle-ci avait 21 ans). « Je me suis sentie désolée pour Mia. J’ai pensé au sujet de Woody : ‘N’en avait-il pas assez ?’ (…) Il avait pris Mia sous son aile, l’avait entraînée. Maintenant, il n’avait plus d’obstacles. C’était un manque total de respect », écrit Christina Engelhardt. Mariés en 1997, Woody Allen et Soon-Yi Previn (48 ans et récemment sortie de son silence pour défendre son mari) ont adopté deux filles et sont toujours ensemble.

Au cours de sa relation avec Woody Allen, Christina Engelhardt a également compris que le cinéaste s’était inspiré de leur liaison pour écrire le scénario de l’un de ses plus grands succès au cinéma, Manhattan (1979). Dans ce film, Woody Allen interprète un auteur de 42 ans qui s’embarque dans une romance avec une jeune femme de 17 ans (interprétée par Mariel Hemingway, qui avait elle-même admis que le réalisateur l’avait convoitée lorsqu’elle avait le même âge). « J’ai pleuré pendant la plus grande partie du film, le début de la réalisation s’installant lentement alors que mes plus grandes peurs surgissaient à la surface. Comment notre partenariat n’a-t-il pas été autre chose qu’une simple aventure ? Comment pouvait-il déconstruire ma personnalité et notre vie ensemble comme s’il ne s’agissait que d’une création fictive à revendre pour des têtes de maison d’art ? », écrit Christina Engelhardt dans ses mémoires.

Aujourd’hui, elle affirme n’avoir « aucun regret » sur sa liaison avec Woody Allen, même si elle a compris que ce dernier avait profité d’une situation qui n’était pas équitable du tout. En peine ère #MeToo, Christina Engelhardt a pleinement conscience que son histoire avec Woody Allen fait « partie d’un schéma » où les hommes de pouvoir ont l’ascendant sur des jeunes femmes, parfois des adolescentes, naïves. « Avant, je rêvais que je faisais l’amour à Woody. Maintenant, je rêve qu’il meurt dans mes bras », conclut-elle.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here